La frappe muselée et le Cane Corso - Elevage professionnel de Cane Corso du Sang d'Orthos

Article

La frappe muselée et le Cane Corso

PREAMBULE

 

Je vois beaucoup de confrères éleveurs tenter des approches timides et maladroites sur le travail de la frappe muselée, sans avoir assimilé les bonnes méthodes. J'espère que cet article pourra leur servir à améliorer la qualité de leur travail. Je pense qu'il ne s'agit pas de faire le "show" et de véhiculer une image d'un Cane Corso méchant ou agressif, mais bien d'instruire une technique particulière afférente aux métiers de la sûreté.

DEFINITION 

 

C'est un moyen alternatif au mordant permettant d'intervenir dans le strict respect de la légitime défense. Il s'agit d'apprendre au chien à défendre en utilisant les impacts à l'aide d'une muselière renforcée, étudiée pour protéger le chien lors de l'intervention. La frappe muselée permet de neutraliser un individu sans avoir recours à une morsure.

La frappe muselée est une technique efficace (à condition qu'elle soit bien appliquée et enseignée) pour se défendre, défendre de manière offensive une personne en situation de danger et plus rarement pendant les manifestations.

Une frappe muselée peut être mortelle aussi bien qu'une morsure. C'est pour cette raison qu'il faut une parfaite connaissance législative en terme de légitime défense et c'est également pour cela que cette pratique est réservée uniquement aux forces de l'ordre et agents de sécurités cynophiles. Exit toutes pratiques dites "sauvages" ou dans les clubs canins. Le métier d'agent cynophile impose de respecter la législation propre aux interventions, et de maîtriser la mise en application de la légitime défense.

Néanmoins, la frappe muselée à ses limites ; notamment sur une agression avec arme blanche (où, dans ce cas, il sera préférable de se mettre en retrait) ou le cas échéant d'agir en fonction du type d'agression.  C'est donc pour cela qu'il est crucial de bien mettre en place la frappe muselée. Une bonne frappe muselée va bien au-delà d'un simple coup de museau sur n'importe quelle partie du corps de l'agresseur.  Elle doit d'être sèche, rapide et bien placée. Vous imaginez bien qu'une frappe muselée dans les chaussures n'a guère d'intérêt ...


La recette pour avoir une bonne frappe muselée est donc d'avoir un chien avec un très bon potentiel dans le mordant, une excellente combativité, une très bonne condition physique et respiratoire ainsi qu'un excellent plastron (formateur).

Aussi, beaucoup de personnes sont étonnées, voir choquées, de voir un chien frapper en pleine tête. Alors, je vais vous expliquer pourquoi les 3/4 des formateurs expérimentés forment les chiens à venir percuter directement à la tête. Il faut savoir qu'une frappe doit être efficace à la première tentative, car si la première frappe ne neutralise pas l'individu, vous perdrez l'effet de surprise, ainsi l'agresseur s'attendra à une nouvelle frappe et il se protégera à la seconde tentative.  C'est pour cela également qu'on préfère effectuer une frappe à la tête afin de maximiser le taux de réussite de celle-ci.  Il faut savoir que pour avoir une frappe au plexus efficace, il faut un chien qui rentre, tandis qu'une frappe au menton, même la plus légère qui soit, suffira à calmer l'individu. Faites un test avec votre main ; tapez sur votre torse et faites la même chose sur votre lèvre, vous allez vite comprendre.  De plus, en période de froid, les agresseurs sont souvent recouverts de plusieurs couches (pull, manteau etc.) absorbant ainsi une partie de l'impact.

Avec le recul et l'expérience du terrain, on s'est rendu compte que le chien avait tendance à descendre lors de l'intervention (hors condition d'entrainement, changement d'environnement, etc.). On se retrouvait alors avec la majorité des chiens qui finissaient par "taper" dans les jambes. C'est aussi pour cela qu'on apprend au chien à monter le plus haut possible lors des entraînements. Il est important que le chien soit rapide et précis, surtout sur une personne de forte corpulence ou face à une personne qui pourrait saisir votre chien.

Il est important que le plastron effectue le débourrage de la frappe muselée recouvert de vêtements civils, pour la simple et bonne raison que le chien assimilera le mordant à la frappe. Si celle-ci est effectuée sur un costume de mordant, la frappe sera alors moins percutante car le chien viendra "mourir" dans la toile, plutôt que de taper sèchement et revenir en position prêt à refaire une nouvelle frappe.

 

LE MATERIEL

 

La muselière:
En terme de muselière, pour les entraînements et en poste, je recommande les muselières homologuées de chez "DogArt", fabrication Française et artisanale.  Pour moi, c'est ce qui se fait de mieux. Elles sont fabriquées sur mesure avec la possibilité d'ajouter une attache rapide et sont très bien aérées. Une muselière de cette marque vous fera toute la vie du chien.
Attention, toutefois lors de la prise des mesures pour la fabrication, car une muselière mal ajustée pourrait blesser votre chien sur le long terme et celui-ci associera " frapper = douleur" ce qui l'incitera à ne plus frapper. Les mordeurs sont à bannir car ils donnent au chien l'envie de mordre (surtout pour les jeunes chiens en formation) plutôt que de percuter.

Le harnais:
Les harnais de marque Julius K9 sont très agréables pour le chien et pour le conducteur. Equiper son chien à l'aide de ce harnais est aisé et rapide. De plus, s'il est bien réglé, il ne fait aucune pression au niveau des épaules du chien (bien que certains prétendent le contraire). On peut également rajouter un accessoire en forme de "Y" qui permet de bien disperser la traction sur l'ensemble du poitrail.

La laisse:
Une laisse toute simple en cuir d'une longueur de 2 mètres est largement suffisante. Les laisses multi positions de type "police" (avec plusieurs boucles) sont à proscrire car des risques de blessures peuvent arriver (un doigt dans une boucle au moment où le chien frappe, par exemple).

L’entretien : Lors des entrainements à la frappe muselée, le chien bave/mousse beaucoup, surtout le Cane Corso.  Si vous souhaitez garder votre muselière le plus longtemps possible, il faudra l'entretenir régulièrement. Si celle-ci est en cuir, lavez-la avec du savon neutre dans un premier temps, puis appliquez une graisse spécialement conçue pour cette utilisation.

 

LE PLASTRON 

 

Le plastron est avant tout un formateur cynotechnique formé à cette pratique, avec une excellente connaissance dans le domaine de la formation cynophile. Ce sera à lui d'appliquer les méthodes lors des entraînements et de s'adapter à votre chien.

L'équipement du plastron:
* Casque de hockey (le casque de moto est à proscrire si vous voulez éviter que votre chien ne saute sur le premier motard qui passe).
* Coquille pour l'entre jambe et une coquille pour la poitrine des femmes.
*Genouillères, coudières et protège-dent (optionnel)
*Vêtements civils (évitez le costume de mordant! Le chien associerait le mordant à la frappe et ce n'est pas le but recherché).

 

LE DEBOURRAGE

 

Le port de la muselière.
Avant de savoir pratiquer la frappe muselée, le chien doit supporter le port de la muselière sur un court terme, pendant la phase de débourrage et, sur du long terme, quand le binôme est en poste. Il faut s'avoir que museler un chien, c'est le priver de 50% de ses capacités, et du coup, le chien peut avoir une certaine frustration. C'est comme un cycliste qui roule avec les pneus crevés. L'apprentissage du port de la muselière est la base, si cette étape est bâclée, mal inculquée au chien, elle se ressentira sur la frappe muselée.

Pour commencer, vous pouvez acheter une muselière de type "panier" qui laisse respirer le chien et permet aussi de mettre une friandise. Mettez-lui quelques secondes puis enlever lui, le tout dans le jeu. Il faut que votre chien ne se rende pas compte de la contrainte que lui procure la muselière. Au départ, on va commencer quelques secondes, on la retire, on récompense avec une friandise, puis on recommence un peu plus longtemps cette fois. Renouvelez l'opération sur une période de plusieurs jours. Ensuite, on va intégrer la distance; ont fait quelques pas et on refait la même chose : on retire la muselière et on récompense. L'idée est d'augmenter la distance progressivement. Si votre chien tente d'ôter sa muselière de frappe, il suffira de lui dire "Non" et de continuer à marcher tout en l'encourageant. Un seul mot, le JEU!

Par la suite, on pourra continuer la progression en faisant passer des obstacles, allez en ville afin qu'il apprenne à supporter sa muselière malgré les différents stimuli extérieurs.

Il ne faut pas aller trop vite et vous serez parfois amené à devoir faire marche arrière. Comme expliqué plus haut, c'est une étape importante à ne pas négliger, c'est ce qui fera que votre chien aime porter sa muselière ou non. Il faut parfois savoir reculer pour mieux sauter.

 

ETAPE N°1

Dans le processus de débourrage, c'est le plastron qui viendra placer le chien. La frappe en bout de laisse arrivera beaucoup plus tard, quand le chien aura acquis à cibler la tête. Le plastron va placer ses mains au-dessus de la tête et taper son casque ou agiter une floche (faire un appel). Il devra maintenir le mouvement afin de reproduire l'instinct de proie et attirer le chien vers le haut. Cette attitude sera pratiquée tant que le chien n'aura pas acquis le "targeting". Quand le plastron aura capté le chien et qu'il le sentira prêt à percuter, il viendra au contact du conducteur de manière à recevoir la frappe. Si la frappe est bonne, le plastron peut alors tomber au sol pour laisser le chien gagnant. Il s'enfuira ensuite en courant pendant que le conducteur tiendra son chien pour le frustrer, et que, lors de la prochaine phase de frappe celui-ci aura encore plus de "niaque". Faire des séances de 5 minutes est suffisant, on ventilera ensuite le chien en lui retirant la muselière. On peut récompenser le chien en fin de travail par du mordant mais en veillant à le faire en dehors du contexte de la frappe muselée.

 

ETAPE N°2

Une fois que le chien a appris à cibler la tête, on va pouvoir commencer à le laisser venir percuter le plastron tout en continuant la première étape. N'oubliez pas d'ajouter quelques frappes au sol pour le récompenser.

 

ETAPE N°3   

Maintenant que votre chien a pris goût à "taper", qu'il sait bien faire la différence entre mordre et frapper et qu'il a appris à cibler la tête, on va pouvoir mettre en place les frappes en bout de laisse et les frappes lancées.

Rappel : gardez à l'esprit que nous sommes dans un contexte d'entraînement et, que cela va de soi, qu'il est interdit et non recommandé de lâcher son chien faire une frappe muselée sur un individu. Dans le cadre d'un entraînement, cela s'appelle du renforcement.

 

 

ETAPE N°4

Il peut arriver que certains chiens mettent les membres antérieurs sur le devant, avant l'impact, afin d'absorber une partie du choc. Généralement, ceci est dû à une mauvaise expérience du chien (mauvaise méthode, douleur lors de la frappe, ou que le chien pose les pattes sur le plastron lors des phases de mordant, etc.) impliquant ainsi une frappe avec beaucoup moins d'impact. Pour y remédier, il y a plusieurs méthodes mais il y en a deux que je préconise particulièrement :

- La première, consiste à mettre un drap bien tendu devant le plastron et tenu aux extrémités par 2 personnes. Le chien sera alors obligé de sauter plus haut, les pattes seront alors bloquées par le drap.
- La deuxième méthode, quant à elle, consiste à retirer les pattes au moment de l'impact. Le plastron devra alors être synchro avec le chien et au moment de l'impact il lui balayera les pattes avec ses bras vers le bas.

 

 

ETAPE N° 5 

Maintenant que votre chien sait frapper correctement, on va lui donner plus de conditions et d'impact afin d'augmenter la qualité de la frappe. Pour cela, il suffit d'attacher le chien à un élastique très court mais très dur de manière à ce que le chien pousse un maximum sur ses postérieurs. Vous aurez bien compris que l'élastique étant une contrainte supplémentaire, il faut impérativement que votre chien aime percuter.

Attention, il s'agit là d'un exercice très physique et technique, il faut faire attention aux pattes du chien dans l'élastique et rester raisonnable sur les frappes.

 

ETAPE N°6

Afin d'améliorer la combativité et la vigilance, le plastron mettra en place diverses situations au plus proche du réel, simulation de foule, ajout d'artifices, 2-3 plastrons etc...
Le plastron ne fera plus d'appels au casque et il aura une attitude naturelle. 

 

 

    

CONCLUSION 

 

Il est important de bien préparer votre chien à la frappe muselée et de bien respecter la progression. Ne jamais pousser le chien jusqu'à l'échec. Le débourrage est très long et très technique pour être opérationnel. Le chien ne doit jamais monter seul au contact lors de l'intervention, il faut toujours l'accompagner, ce qui implique que l'agent cynophile doit avoir un minimum de pratique à la défense.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le travail opérationnel, je vous invite à consultez cette page " dressage opérationnel ".

 

Partager sur les réseaux sociaux :

A lire aussi :

Le compostage des crottes de chien, possible ou pas?

Le compostage d’excréments d’animaux dans un élevage canin ou à la maison comment ça marche ? Les excréments de ...

L'anthropomorphisme chez le cane corso.

La vérité sur un défaut d'éducation, responsable d'accidents. L'anthropomorphisme est l'attribution de caractéristiques du comportement ...

Exportation de nos Cane Corso

Malgré la demande et je sais que nous faisons beaucoup de frustrés, l’élevage du Sang d'Orthos se refuse d’exporter nos chiots à l&r...